Accueil


Images


Mots


Vie

Patrick Abrial

Graeme Allwright

Philippe Anciaux

Morice Benin

François Béranger

Michel Bühler

Georges Chelon

Daria de Martynoff

Jacques-Ivan Duchesne

Cloé du Trèfle

GAM

Ann Gaytan

François-Marie Gerard

Jofroi

Jean-Marc Le Bihan

Catherine Le Forestier

Maxime Le Forestier

Coline Malice

Yves Marchal

Maurane

Frederik Mey

Georges Moustaki

Didier Odieu

Nicolas Peyrac

Raphy

Jean-Claude Rémy

Robert

Olivia Ruiz

Pierre Selos

Claude Semal

Yves Simon

Alain Souchon

Christiane Stefanski

 

Cette page n'est ni une bibliographie ni une discographie complète.
Juste une émotion, une communion.
Quelques idées personnelles sur un chanteur apprécié,
et quelques commentaires sur ses disques qui sont dans ma discothèque !
Dernière mise à jour : 26/10/15

Robert

Je voudrais combler ici un grand vide : apparemment, il n'y a sur la toile aucune page digne de ce nom consacrée au chanteur belge Robert (à ne pas confondre avec la chanteuse RoBERT) ! Bien sûr, il y a longtemps que Robert ne chante plus. Il nous a quittés définitivement le 3 juin 1996. Trop tôt, ravagé par une leucémie foudroyante.

Robert avait commencé à chanter un peu plus de vingt ans avant, c'est-à-dire quand il avait déjà pas mal bourlingué. À vrai dire, je n'ai jamais su avec certitude quel âge il avait et ce qu'il avait fait avant d'être chanteur. Mais il a eu un passé de commando-parachutiste ! Et en a gardé une blessure de guerre, celle de l'indépendance des pays africains. Après, il a fait toutes sortes de choses. Quand je l'ai connu, il travaillait comme psychologue, dans une maison pour enfants handicapés. Mais était-il psychologue ? Je n'en suis pas sûr. Je ne sais plus trop comment cela s'est passé, mais - sans doute en 1973 ou 74 - Robert s'est retrouvé sans travail. Et comme depuis quelques temps il jouait de la guitare, avait mis en musique quelques-uns de ses poèmes, et les chantait avec un certain succès, il a décidé de devenir chanteur ! La force qu'il trouvait auprès d'Isabelle, son grand amour, n'était pas étrangère à cette décision !

Il avait déjà fait de la scène : une première partie de Dick Annegarn ! Dans un cadre particulier, il faut bien le dire : une fête de retrouvailles de l'asbl Gratte. Dick était un bon copain d'Alain Roba, et avait accepté de venir chanter à la fête. Il venait de faire son premier disque, mais n'était pas encore vraiment connu. Il a chanté Bruxelles à Bruxelles juste au moment où cela commençait à être un succès. Et en première partie, Robert, en duo avec François-Marie Gerard ! Ils ont chanté diverses conneries, dont Idylle Philoménale d'Yves Montand ! Et quelques temps après donc, Robert décidait que son nouveau métier était celui de chanteur.

Très rapidement, il a trouvé sa place dans le paysage artistique belge de l'époque. Ami de Julos Beaucarne, il devint très rapidement celui de Philippe Anciaux, de Jofroi, etc. Robert chantait seul avec sa guitare, la plupart du temps chez des amis qui invitaient leurs amis… Assez rapidement, et de manière naturelle, son pote François-Marie Gerard se mit à l'accompagner à la guitare. Robert, sa grosse voix, son humour, sa poésie, ses mélodies, son amitié… étaient devenus en quelques mois des éléments incontournables de la bonne chanson française belge.

En 1977, après un premier disque, Marc Henne vint rejoindre l'équipe avec sa contrebasse et sa flûte, bientôt suivi par Roland Farhi et sa guitare électrifiée. En 1978, François-Marie Gerard fut remplacé par Louison Renault, son accordéon et son vibraphone. Vint ensuite Jean-Paul Laurent et ses flûtes traversières, Michel Page et sa guitare, Geneviève Van Moere et son violon, Benoît Debuyst et son violoncelle. Après son 4e disque, le vent de la chanson française à textes classiques vira un peu de côté en Belgique. Robert travailla un peu avec Pascal Chardome, essaya quelques fois de relancer les affaires. La dernière fois que je l'ai vu sur scène, c'était à Schaerbeek. Il était accompagné par des cassettes… C'était assez dur à voir, et - j'imagine - assez dur pour lui aussi.

Alors, il arrêta la chanson pour, une nouvelle fois, changer de métier… il fallait bien vivre. Il devint professeur de français dans une école de tourisme, très apprécié par ses élèves. Et le 3 juin 1996, il s'en alla sans trop prévenir. Au revoir, Robert.

1975 - "La ligne d'horizon" - Cassette Studio Gravison
Caline / Bon bec que de Paris / L'enfance / Enfants du juge / Risques inutiles / La pitié (avec Romance) / Albertine / Longs cheveux / Le jour où Jésus fut condamné à mort / Amitié / Dieu sait quand reviendra / Euskadi / L'industrie / Streap-Tease / Elle / Le jour de Sacco-Vanzetti / Chanson d'automne / De temps en temps / La ligne d'horizon

C'est vraiment le Robert des débuts, avec François-Marie Gerard à la guitare et à l'harmonica. Enregistrement dans un petit studio local par un technicien qui avait des problèmes d'audition... Mais ce premier enregistrement donne envie d'aller plus loin, avec de beaux textes et de belles chansons qui seront reprises pour la plupart par après.

1976 - "Chant libre " - 33 Tours Alpha 5022
Elle / Cristal de vivre / La première feuille / Bon bec que de Paris / Love Machine / J'aurais voulu chanter / Euskadi / La pitié (avec Romance) / Existence / Le voyage du père / En été / Chant libre / Pobra Espana-Mines de sel / Caline / Tendresse / Petit qui viens / Sur le bord du monde / L'enfance / Enfants du juge / Pour toutes celles / La dernière chanson

Premier enregistrement dans un vrai studio, toujours avec François-Marie Gerard qui signe aussi la musique de Petit qui viens. Quelques chansons sublimes : la légèreté d'Elle, la poésie de La première feuille, la pudeur pour Le voyage du père, l'amitié d'En été, la liberté de Chant libre et la lucidité de La dernière chanson… Possible d'écouter l'album complet ici, merci Marin !

1977 - "Quand tu me parles de printemps" - 33 Tours Alpha 5026
Identité (avec Viespreye) / Quand tu me parles de printemps / L'accident / Risques inutiles / Isabelle / Sarah / Si tu perds ton chemin / Chanson d'automne / Rémission / Chant d'émigré / Les flammes / Le jour de Sacco-Vanzetti / Les baleines / Trois ardéchois / Couleur de pluie / Ballade pour un gueux / Danse macabre / Le jour où Jésus fut condamné / Trois ardéchois (instrumental)

Un excellent disque, varié, avec des chansons fortes : beaucoup d'amour avec Quand tu me parles de printemps, Couleur de pluie (texte de Lucien Evraert) et Isabelle, toujours la liberté avec Chant d'émigré, l'humour avec L'accident, et bien sûr la grâce des Trois ardéchois (musique de François-Marie Gerard). Grâce à Marin, on peut entendre cet album dans son intégralité ici.

1978 - "Survivre à Couvin" - 33 Tours sans référence
Texte de Robert : L'industrie

Un disque collectif, contribution à la lutte contre le barrage de l'Eau noire, avec Stefanski, Bialek, Anciaux, Hermans, Watrin, Barbez, Delchambre, De Pauw, Louka, Robert, un vieux Couvinois, Jofroi et Duchesne.
Pour ce disque écologique, Robert a choisi de nous dire L'industrie, un texte écologique, avec un accompagnement de Louison Renault et Marc Henne. Pas sûr qu'il ait fait le bon choix. Son texte tombe un peu comme un cheveu dans la soupe… Il aurait mieux fait de prendre une bonne chanson !

1978 - "Dans l'amour" - 33 Tours Alpha 5027
La guerre est finie / Reste enfant ! / Dans l'amour / En été / Le long des bois / Je n'ai pas fini la chanson / La guerre est finie (instrumental) / J'ai peur d'être homme / Cinquième chanson Réverdie / L'amérique / La minute de vérité / Albertine / Complainte au féminin

Toujours une production Alpha, mais enregistré avec des techniciens qui s'y connaissent en chansons et avec une orchestration sophistiquée de Jean-Paul Laurent assisté de Marc Henne. Tout cela fait un disque un peu froid. La guerre est finie sort du lot, et il y a bien sûr de bonnes chansons - Dans l'amour, En été, Je n'ai pas fini la chanson… - mais c'est un disque de transition. Grâce à Marin, l'album complet est disponible ici.

1980 ? - "Tout est à renaître"- 33 Tours Le dernier pour la route C 0101
La liberté / Une île en soi / Para toda la vida / San-Francisco / L'arme à gauche / Grosjean comme devant / Tout est à renaître / À bras ouverts / Fable / Plus ou moins dessous / Marin / Si un peu d'herbe

Sans doute le disque le plus abouti de Robert. Avec des arrangements de Jean-Paul Laurent et Louison Renault, Robert nous offre de bien belles choses : Tout est à renaître, sur les liens filiaux, Plus ou moins dessous (texte de Cocteau), sur l'amour et la mort, Grosjean comme devant, sur le temps de l'amour, Si un peu d'herbe, sur la créativité de l'amour, L'arme à gauche, sur la mort, Marin, sur l'amour de sa femme et de son fils… Mais n'a-t-on quand même pas l'impression que Robert est enfermé dans son costume de marin trop étroit ? Grâce à Marin, l'album est disponible ici.

1982 - 45 Tours Caracole SLAK 7625
Chanson de Robert : À passer le chemin

Robert participe à ce 45 tours produit par l'Action laïque de Picardie. Il y chante À passer le chemin, avec un arrangement très jazzy. Il se peut bien qu'on vive, mais sans avoir vécu !
L'autre face est occupée par Christiane Stefanski.

2002 - "Chansons inédites" - CD Hors commerce
Je t'emmènerai danser / L'enterrement / Paroles et musique / Les enfants de Gabriel / Paroles nues / Rue de l'automne / Simple visite / Les chemins de Catalogne / Noce d'étain / Amis soyez toujours (Vasca) / Les enfants du Chili / La voix du sang / I have a dream / Goëland

Six ans après son départ, Isabelle et des amis ont eu la bonne idée de graver sur CD les disques de Robert, y compris ces chansons inédites, enregistrées dans de mauvaises conditions, Si les trois premières chansons sont prometteuses, avec sans doute Pascal Chardome au piano, il aurait sans doute fallu faire une sélection pour la suite, car la qualité est inégale, mais ce CD a le très grand mérite d'exister et de nous montrer ce qu'aurait pu être un nouvel album… Grâce à Marin, ces chansons sont accessibles ici.

 

" La compilation de FMG " - CD Hors commerce
Elle / La première feuille / La pitié (avec Romance) / Le voyage du père / En été / Chant libre / Caline / Petit qui viens / Sur le bord du monde / Enfants du juge / Pour toutes celles / La dernière chanson / Identité (avec Viespreye) / Quand tu me parles de printemps / L'accident / Isabelle / Sarah / Si tu perds ton chemin / Chanson d'automne / Rémission / Chant d'émigré / Les flammes / Le jour de Sacco-Vanzetti / Les baleines / Trois ardéchois / Couleur de pluie / Ballade pour un gueux / Danse macabre / Le jour où Jésus fut condamné / Trois ardéchois (instrumental / La guerre est finie / Grosjean comme devant

Ce CD n'existe pas vraiment. C'est celui que j'ai gravé à partir de mes 33 tours. J'ai évidemment sélectionné celles qui - pour moi -sont les meilleures chansons…

Quelques liens :

J'avoue n'avoir aucun lien à proposer… Pas facile de faire des recherches rien que sur un prénom : dans un moteur célèbre de recherche, en mettant "Robert", on trouve 1 150 000 000 pages… Il doit certainement y en avoir qui parlent de Robert, mais comment les trouver ? J'ai bien trouvé quelques revendeurs d'anciens vinyls de Robert… Si ça vous intéresse, à vous de les retrouver

 


Chansons


Textes


D'hiver