Accueil


Images


Mots


Vie

Patrick Abrial

Graeme Allwright

Philippe Anciaux

Morice Benin

François Béranger

Michel Bühler

Georges Chelon

Daria de Martynoff

Jacques-Ivan Duchesne

Clo du Trfle

GAM

Ann Gaytan

François-Marie Gerard

Jofroi

Jean-Marc Le Bihan

Catherine Le Forestier

Maxime Le Forestier

Coline Malice

Yves Marchal

Maurane

Frederik Mey

Georges Moustaki

Didier Odieu

Nicolas Peyrac

Raphy

Robert

Olivia Ruiz

Pierre Selos

Claude Semal

Yves Simon

Alain Souchon

Christiane Stefanski

Cette page n'est ni une bibliographie ni une discographie complète.
Juste une émotion, une communion.
Quelques idées personnelles sur un chanteur apprécié,
et quelques commentaires sur ses disques qui sont dans ma discothèque !
Dernière mise à jour : 27/09/13

Ann Gaytan

Ann Gaytan est une chanteuse - belge - à part… une de plus me dira-t-on ! Effectivement, j'aime bien les chanteuses qu'on ne connaît pas trop, mais qui ont quelque chose d'original à proposer.

C'est bien le cas d'Ann Gaytan. Elle chante depuis près de 40 ans, mais sa carrière est faite de bien d'autres choses que l'auteur-compositeur-interprète qu'elle est (je devrais sans doute plutôt dans son cas écrire auteure-compositrice-interprète… mais j'ai du mal !). Comédienne, professeur au Conservatoire de Mons, elle a aussi mis en scène de nombreux spectacles musicaux et autres.

Cela dit, si elle est connue par d'aucuns, c'est souvent en tant qu'interprète de Léo Ferré. Celui-ci y a été sensible et lui a offert quelques chansons inédites. Et il faut avouer que les interprétations d'Ann des chansons de Ferré leur apportent une nouvelle dimension, riche, profonde et innovante.

La recherche et l'innovation sont d'ailleurs au cœur du travail d'Ann Gaytan. Elles touchent à tous les aspects du travail de chanteur : les textes ciselés et puissants, les musiques construites et voluptueuses, les orchestrations - tant rock que classiques - qui donnent chaque fois une autre dimension à ces chansons, et puis - bien sûr - la voix. Celle d'Ann Gaytan est un bijou rare. Elle l'utilise dans tous les sens, pour parler, pour murmurer, pour chanter, pour crier. Superbe. L'innovation est toujours intéressante, mais elle mène parfois à des œuvres plus difficiles, plus hermétiques. J'avoue avoir pas mal de difficulté avec le titre phare de son album Émoi… Comme elle dit par ailleurs, tout est question de goût !

J'ai vu Ann Gaytan trois ou quatre fois sur scène. Il y a longtemps d'abord. La première, au début des années 80, durant sa période de gloire à la suite de son album Démesure. J'avais été très impressionné par cette femme toute de cuir vêtue semblant surnager au dessus de la foule, et accompagnée superbement par Marc Hérouet aux claviers et puis aussi, Bob Dartsch, aux percussions (il était le père d'une de mes élèves…). Je l'avais ensuite revue, de manière beaucoup plus intimiste, dans un café de Schaerbeek, quelques années plus tard. Elle n'était plus habillée de cuir, mais m'avait profondément touché. Puis je l'ai revue - et rencontrée - le 26 septembre 2013, à la Samaritaine, à Bruxelles. En duo avec Frank Wuyts, elle nous a proposé un concert plein de subtilités et de promesses. Décidément, cette femme est exceptionnelle !

Les disques d'Ann Gaytan ne sont pas légion. Mais ils forment une œuvre cohérente, sans compromission. Et tant qu'Émoi est accessible, autant en profiter !

1981 - "Démesure" - 33 Tours Chantel CHL 004
Ne me dis rien / Il y a des jours / Inventaire / J'ai vu / Thank you Ferré / Question de temps / Démesure / Venin rouge / Un remords de plus / Chinoiserie

Le disque commence tout en douceur, de manière lancinante, avec cette voix profonde. Quand la mer ira battre fort, là où les autres n'iront pas, tu me diras encore "je t'aime". La voix sait se faire désirer et la mélodie se faire attendre, comme dans Inventaire. J'ai vu, très belle vision dédiée à Freddy Zegers. Et puis, surtout, Démesure : ta beauté transgressée dans l'horreur de mes nuits… et le reste… Un orchestre très stylisé qui soutient ce cri… Sublime !
  En 1984, Ann Gaytan publie un 45 tours "Le manque" qui propose deux chansons Tout ce que tu veux et Le manque offertes par Léo Ferré, toutes les deux reprises sur l'album Thank you Ferré l

1988 - "Babel" - 33 Tours Orchidée noire ORCH. 973
Babel / Barbare / Mannequin / L'ange du mal / Entre l'amour la raison / Marche / Démodé-Rétro / Fièvre africaine / Regarde / Le guetteur mélancolique

Début d'un coup de tonnerre pour l'incompréhension de toutes ces langues étrangères… et la voix d'Ann arrive : Écoute-moi, viens… On alterne alors les chansons au rythme dur, syncopé, Barbare, L'ange du mal, Marche, Regarde (génial), et puis des textes et mélodies plus tendres : Mannequin, En l'amour la raison (musique de Maurane), Le guetteur mélancolique. Un disque plein, dense, qu'il faut savoir écouter dans le noir, sans bruit.

  1999 : CD produit par la RTBF avec 5 chansons sur des textes de Marcel Moreau, écrivain belge tordu.

2000 - "Thank you Ferré" - CD La mémoire et la mer 10 083 (réédition de l'album de 1994)
Vous savez qui je suis maintenant / Dieu est nègre / Vingt ans / Les tziganes / C'est l'printemps / La mémoire et la mer / La folie / Tu ne dis jamais rien / L'oppression / Tout ce que tu veux / À une chanteuse morte / Le manque / Thank you Ferré / La chanson triste

Ferré est un monstre de la chanson française. J'avoue mal le connaître. Dans ce que je connais, je n'apprécie pas tout. Mais je reconnais le grand artiste. Il fut un merveilleux ami pour Ann Gaytan et elle le lui rend bien. Ses interprétations, notamment C'est l'printemps, ne se contentent pas de reproduire l'œuvre originale. Au contraire, elles la subliment, la transcendent. Du tout grand art !

  2003 : Quatre chansons reprises sur le CD Poètes et chansons - Léo Ferré, à côté de Catherine Sauvage, Philippe Léotard, Marc Ogeret, Marc Robine…

2006 - "Émoi" - CD CARBON 7 C7 075
Malamwé / Émoi / Et ... Là / J'aimerais / Stabat Mater / Maranatha, je te donne / Q.I. / Ave / La valse des mots / Voyou voyou / Irréelles / Pas bô

L'ambiance "Gaytan" est toujours présente, avec cette voix si caractéristique, ces textes ciselés et puissants, ces musiques très construites. Ces chansons coups de poing aussi : Émoi de la violence urbaine. Et bien sûr ces bijoux qui ne peuvent être proposés que par Ann Gaytan : Stabat mater, hymne grandiose… La valse des mots, sans histoire, des mots tout nus… Irréelles, poésie brute dans un champ d'irréelles et fraîcheur du quotidien.

2008 - "Fauve" - CD Centre Wallonie-Bruxelles
Noir noir / L'amour non-dit / La ballade des ardents / Chanson pour Ann / Lyres caravanières / Rythme / Ombre d'amour / Attendu que / Corpus scripti / Je suis l'étranger

Enregistrement public, au Centre Wallonie-Bruxelles, à Paris, d'un spectacle conçu par Ann (dont elle signe les musiques et les arrangements) sur des textes de l'écrivain belge Marcel Moreau. Ceux-ci sont bien évidemment forts et riches, tout comme la voix d'Ann Gaytan, en grande forme. L'orchestration acoustique (piano, violoncelle, percussions, guitare) n'est pas toujours parfaitement au point, mais on se laisse emporter…

 

Quelques liens :

  • le site officiel, permettant d'écouter de nombreux extraits et plutôt joliment présenté
  • sa page sur MySpace, avec des chansons en libre écoute
  • sa page sur Facebook
  • ce qu'en dit le Dictionnaire de la chanson française en Wallonie et à Bruxelles, publié en 1995 chez Mardaga
  • une petite bio et quelques photos
  • un magazine de la Sabam, avec une présentation d'Ann en page 16
  • quelques commentaires et d'autres de ceux qui ont apprécié Émoi
  • la présentation de Babel sur le site de la Médiathèque de Belgique. Bon à savoir : pour les affiliés, l'album Émoi est téléchargeable sur ce site
  • possibilité de commander les albums CD, y compris Démesure et Babel qui ont été remastérisés
  • et puis d'autres pages à visiter : dans un moteur célèbre de recherche, en mettant "Ann Gaytan" entre guillemets, on trouve 21 000 pages, y compris plusieurs vidéos… !

 


Chansons


Textes


D'hiver