Accueil


Images


Mots


Vie

Patrick Abrial

Graeme Allwright

Philippe Anciaux

Morice Benin

François Béranger

Michel Bühler

Georges Chelon

Daria de Martynoff

Jacques-Ivan Duchesne

Cloé du Trèfle

GAM

Ann Gaytan

François-Marie Gerard

Jofroi

Jean-Marc Le Bihan

Catherine Le Forestier

Maxime Le Forestier

Coline Malice

Yves Marchal

Maurane

Frederik Mey

Georges Moustaki

Didier Odieu

Nicolas Peyrac

Raphy

Jean-Claude Rémy

Robert

Olivia Ruiz

Pierre Selos

Claude Semal

Yves Simon

Alain Souchon

Christiane Stefanski

 

Cette page n'est ni une bibliographie ni une discographie complète.
Juste une émotion, une communion.
Quelques idées personnelles sur un chanteur apprécié,
et quelques commentaires sur ses disques qui sont dans ma discothèque !

Dernière mise à jour : 4/11/17

Morice Benin

Ou Moise Ben-Haim, comme nous l'apprend sa chanson Fils de la vie.

Je n'osais pas me lancer dans l'écriture d'une page à propos de Morice Benin (sans accent, ni à Morice, ni à Benin). En grande partie parce que je ne possède que bien peu de disques par rapport à sa production. Pourtant, j'ai découvert Benin il y a très longtemps. Au moment où il s'appelait encore Maurice. Au début des années 70. J'ai croisé son chemin grâce à la Médiathèque de Belgique, cet extraordinaire outil de découverte. J'avais emprunté ses 33 tours Il faudrait toujours pénétrer les gens (1974) et Je vis (1975). J'ai été immédiatement séduit, pris par cette voix douce et claire, par cette poésie brute et forte et par cette vérité sans concession. À l'époque, je n'avais pas trop d'argent et ce n'était pas évident de trouver les disques de Benin. Alors, j'en ai fait des copies sur mon enregistreur à bandes.

Et j'ai continué à suivre Benin pendant des années grâce à la Médiathèque. Je n'ai acheté mon premier 33 tours qu'en 1982, quand j'avais un peu plus d'argent. Et presque 10 ans plus tard, j'ai acheté un CD, Essentiels que je n'ai pas trop aimé d'ailleurs (globalement trop électrique).

Jusqu'au jour où j'ai découvert le Vol.2, une compil des débuts. Pas hésité. Le bonheur. Et comme c'était le Vol.2, il devait y avoir quelque part le Vol.1, que j'ai trouvé, suivi du Vol.3, du Vol.4. et du Vol.5. Toujours le même bonheur. C'était reparti, ma passion des débuts. Qui ne fit qu'augmenter avec l'excellent Vie-Vent et le sublime Être.

Et puis, en novembre 2006, une amie, Cath, m'apprend qu'elle va aller à un concert de Morice Benin, à Ludres, près de Nancy. Elle m'y invite. J'hésite. 300 km pour un concert, ça me semble quand même beaucoup. Cath insiste. Et j'y vais à ce concert.

L'émotion pure. Morice Benin est un extraterrestre : il vole littéralement. Dès qu'il se met à chanter, son corps s'envole… Ses mots sont magiques. Ils disent la vie, le partage, le respect, la révolte, l'espoir. Il fait naître la mer pour qu'on s'y plonge tous ensemble. Il fait vivre la lumière pour qu'on partage nos souffles. Il se laisse bercer et pénétrer par la musique de Dominique Dumont, à la guitare, et de Patrick Leroux, au violoncelle, au sax et aux claviers. Il s'enivre de bonheur, de douceur, de chaleur. Il vit. Il est. (Photos de ce concert, avec en première partie Jilber Fourny).

Pour le reste, je ne connais rien de sa vie. Qu'importe : il faudrait toujours pénétrer les gens par leur porte de service. L'émotion de ce concert est inscrite à jamais dans mon âme et dans mon corps. Et mes disques sont là… pour me rappeler que je suis loin de les avoir tous !

1981 - "Sémaphore" - 33 Tours ABA BEN 09
Un jour comme les autres / De convaincu en convainqueur / Hymne au printemps / Désir / Acte 2 : Foi / Quand tes digues craquent / Elle appelait l'homme / Sémaphore

Il y a de bonnes choses, mais heureusement que je connaissais déjà Benin avant d'acheter ce disque, car il y a aussi de moins bonnes choses. Décidément, rien ne vaut une bonne chanson en acoustique. C'est le cas de Désir et de cette folie Quand tes digues craquent ! Et puis aussi, ce Sémaphore : Nous ne sommes que des étoiles clignotant dans l'infini qui s'éteindront au matin blême ne laissant que des souvenirs à nos enfants qui se rappellent et qui perpétuent la parole…

1988 - "Vol.1 De je vis… en escale " - CD CDS 01 SCA 470
Je vis / Plus tu es heureux / Marées / Quand les masques craquera / Uni vers celle / On est pas né pour rien / Baisse un peu la radio / Sarabande / Enfant / Tout va mâle / Le look / Tais-toi / Entre deux eaux / Escale

Premier volume d'une compil. Benin a la bonne idée de ne pas reprendre simplement des albums et de les juxtaposer, mais de créer un nouvel ensemble. À découvrir. Moi, l'électrique, je n'aime pas trop (pour ceux qui n'avaient pas encore compris), mais il y a d'autres bijoux (qui ne sont d'ailleurs pas tous acoustiques) : Je vis, Plus tu es heureux, Quand les masques craquera, Enfant, Tout va mâle, Escale… Rien que pour ça, Benin vaut la peine !

1989 - "Vol.2 Des pays… à respirer" - CD CDS 03 SCA 470
Les pays n'existent pas / Les insurgés / Elle appelait l'homme / L'églantine / On avance à reculons / Sémaphore / Un jour comme les autres / Quand on enterrera la mort / Une fois / Qu'est-ce qu'on fout sur cette terre / Chemin d'alliance / Femme de magazine / Respirer

De purs chefs d'œuvre de la première heure bien sûr : Les pays n'existent pas, Les insurgés, On avance à reculons, Une fois… ou comment être un habitant du monde, libre et sans attache, rebelle mais lucide, indépendant mais fondamentalement interdépendant… Et d'autres trésors, plus récents mais de la même veine : Sémaphore, Respirer

1991 - "Essentiels" - CD CDS 04 SCA 470
On descend / Roulez printemps / Sous le couvert des bois / Si tu existes / Sève qui peut / Frêle esquif / Simon l'errant / Chant profemme / Un petit bout de la planète / Religare / Ose / Paroles nomades / Rendre son corps / Androcosme

Sauf erreur de ma part, il s'agit du premier CD original de Benin. Malgré des compils, des 33 tours réédités en CD ou encore des CD dédiés à René-Guy Cadou ou pour les enfants, Morice aura mis le temps pour passer aux sillons digitaux. Je n'aime pas trop les sons électriques, alors je retiendrai surtout Simon l'errant (en hommage sans doute à la BD Simon du Fleuve et à tous les nomades) et Chant profemme (en hommage à toutes les femmes).

1995 - "Vol.3 Je chante… pour demain"- CD CDS 05 SCA 470
Je chante pour demain / Restitution / Terre brûlée / Printemps / J'entends venir l'hiver / Retour / Mon père / Peuple nomade / Espace / Obscurité / Je t'ai rencontré autre part / Moi dire, moi faire / Tu arrives / Ode à la ville / Petite / Je chanterai après ma mort

Troisième volume de la compil. Je chante pour demain : la chanson, ça ne sert à rien, mais ça change tout. Mon père : cri d'amour au père parti en dernière balade. Je t'ai rencontré autre part : Tire le premier, sinon t'es mort ! Ode à la ville : un nomade égaré à Paris. Petite : si je t'abandonnais, c'est moi que je perdrais ! Je chanterai après ma mort : la chanson, ça ne sert toujours à rien, mais ça change définitivement tout

1997 - "Morice Benin chante Jacques Salomé - La vie à tous" - CD CDS 07 SCA 470
Changeons de regard / À l'abside des jours / La vie en soi / J'étais nu / Tu es là / À trop te désirer / Pour retenir l'échéance future / C'est une histoire… / Attachement / Souvenance / Hymne à demain / Avec toi / Quand je ne dis pas / Dans le secret de ma ferveur / À vous, mes enfants / La vie à tous / Passion-aimant / Le regard fertile

Quoi de plus naturel que cette rencontre. Salomé ne pouvait sans doute être chanté que par Benin. Changeons de regard, seulement de regard, tout le reste suivra et même nous précédera

1998 - "Vol.4 Ose… la petite vie" - CD CDS 08 SCA 470
Ose / Mes amis / Irma, Marie / Lucifer / Apocalypse / Blessure / L'enfant et l'anathème / Rêve / Simon l'errant / On descend / Chant profemme / Petite vie / Androcosme

Simon l'errant et Chant profemme, bien sûr. Mais aussi Mes amis pour tous les amis qui ne sont pas comme nous mais dont on ne peut quand même pas se passer. Blessure pour toutes ces douleurs qui nous accompagnent et nous font vivre. Petite vie, parce que nous n'avons jamais raison quand nous croyons détenir la raison

2000 - "Vie-Vent" - CD CDS 10
S'inscrire / Marins de terre / Vie Vent / Bouquet de vies / On avance / Femme d'épure / L'annonce / La jeunesse gronde / Petite supplique naïve aux hommes politiques / Silence d'évidence & L'exode / Tomber en amour / Maman(s) / Maquis / Dans le secret de ma ferveur / Juste

Benin a remisé au grenier les guitares électriques et autres sons barbares. Il nous offre un véritable joyau. Toutes les chansons de cet opus vont au creux de la vie, de l'amour, de la tendresse. De l'utopie. Petit bouquet d'amour sur fond de vie, Gerbe d'étoiles au fond d'la nuit. Avec en plus, un superbe livret autour des textes, illustré de sublimes aquarelles de Claude Larosa.

2002 - "Après le déluge" - CD Mosaic Music 36 1522
Welcome to the business / Dieu du portable / New-Age parking / Femme de magazine / Gromello et Jouliette / On se partage mâle / Après le déluge / Communicateur / Acide Assédic / Les comptes sont bons / Basta / Dix milliards demain

Douze chansons de dérision et d'humour, de colère et de lucidité provocatrice ! Mais n'est-ce pas une peur inutile d'un certain progrès : l'internet, le téléphone portable, le bien-être à acheter à crédit… ? Toutes les grands défis du 21e siècle y passent : le développement, l'émigration, l'écologie… Après tout, Benin a raison et ce retour à l'acidité de ses débuts n'est pas pour déplaire !

2002 - "Morice Benin chante Léo Ferré - La mémoire et la mer" - CD Mosaic Music 210142
Madame la misère / À toi / La mémoire et la mer / Avec le temps / L'oppression / Les poètes / C'est l'printemps / L'amour fou / La folie / La solitude / Cette blessure / La vie est louche / Vingt ans / Comme à Ostende / Ne chantez pas la mort / À Vos Plumes… ! / L'âge d'or

Chanter Léo peut conduire au pire comme au meilleur ! J'opterais plutôt pour le meilleur dans le cas présent. J'ai un problème avec Ferré : de toute évidence, c'est un des maîtres de la chanson…, mais je ne suis jamais parvenu à accrocher vraiment. Cela passe peut-être mieux avec Benin, ce qui en soi n'est pas mal ! Content de retrouver La solitude.

2003 - "Vol.5 Chanter… souffle d'homme" - CD CDS 15
Chanter / Aimer sans issue / Sous le couvert des bois / Frêle esquif / Femme cri / La nuit surtout / Si tu existes / Ce serait / Poètes et jardiniers / Religare / Funambule amoureux / Tes yeux / Radeau de pierre / Que l'esprit t'accompagne / Enfant du vertige / Souffle d'homme

Une compil d'albums récents, dont Essentiels. Et de vraiment très belles choses, pleines de tendresse et d'amour : Ce serait, Poêtes et jardiniers, Tes yeux, Que l'esprit t'accompagne, Enfant du vertige, Souffle d'hommeLargue, élague, offre ton souffle d'or au bouquet de la famille des hommes, sois signe dans la grande arche du monde… C'est digne de Béranger, mais il n'y a que Benin qui peut écrire ça…

2005 - "Être" - CD CDS 16
T'es unique / Simples / Être / Fils de la vie / Lignée / Mère au foyer / Breizh ardente / Notre demeure / Chaud devant ! / Là-bas, vers le Caucase / Nuit obscure / Désir dépaysé / Être fidèle / Quelque chose… / Être ou avoir été

Finalement, j'ai bien fait d'attendre que sorte Être avant d'aller voir Benin sur scène pour un spectacle du même nom. Pour moi, Morice est vraiment au sommet de son art : une poésie forte et libératoire, une passion de la vie vigoureuse, une musicalité exceptionnelle, un phrasé qui rend les espaces sans limites, une vérité si profonde et une profondeur si vraie… Avec à nouveau un livret de toute beauté, illustré par Claude Larosa… Le meilleur CD de Benin !

2009 - "Atteindre" - CD CDS 17
Instants d'éternité / Nouvelle route / Juste sept ans… / Ceux-là / L'envol / Silence de ta présence / État des lieux / Il demandait / Je reviens de loin / Guerrier d'un nouvel âge / La vraie force / Prendre le temps / Mon pays / Tâchez d'être heureux

Ce CD a été enregistré et oublié une première fois en 2007, avec la mise en œuvre musicale de Jean-Luc Michel. Il a été épuré et repensé. C'est du Benin. Très beau. Instants d'éternité est un bijou intemporel. Accepter que tout nous blesse, se faire tendre sous l'écorce, réapprivoiser sa faiblesse, peut-être est-ce là, la vraie force ? Benin nous apprend la vie !

2009 - "L'élan" - CD CDS 18
L'élan / Le sursaut / Des forces / Tu es partout / Vie sacrée / Soif / Terre de Bretagne / In vitro / Miracle / Tu sais / De plume et de roncier / L'immense / Guetteur / Il n'est pas sûr / L'herbe devient du lait / La tendresse

Un bon album, mais qui me déçoit quand même un peu après la magie de Être. La collaboration musicale avec Patrick Leroux ne me semble pas être à la hauteur des qualités intrinsèques de ce violoncelliste polyinstrumentiste. Finalement, c'est peut-être la reprise de La tendresse qui m'émeut le plus !

2012 - "Des astres annoncés" - CD CDS 19
J'irai / L'amour se nourrit d'absolu / Quelque chose m'attendait / Petit d'homme / Des astres annoncés / Cuisinière d'amour / Diaspora / L'énigme / Indécence / T'es où ? / Avec / Laisse partir le chanteur / L'homme qui marche / N'oubliez pas…

Un très bon cru, tendre, engagé, lucide, indigné ! Avec la participation de son fils Hugo Benin, qui signe et chante de très beaux textes, et de sa fille Maïlis, qui chante un texte de Hugo. Même dans la pénombre, marcher les yeux ouverts. Par le feu qui m'inonde, j'irai l'âme fière !

2014 - "Infiniment" - CD CDS 20
Ici / Nous sommes beaux / Nous voulions juste faire l'amour / Conquête / Souann / Carrière validée / Les gens qui doutent / Notre peur qui êtes odieuse / Pollen / Fluides / À Severn, fillette de l'humanité / Infiniment / La mort sûre / Cette maison / Merci encore / La quête

Sous l'excellente direction musicale de Hugo Benin, Morice nous offre un petit joyau familial, non seulement parce que ses enfants y interviennent, mais surtout parce que l'inspiration est familiale. Souann, ode au petit dernier. Pollen et Fluides, odes à la bien aimée. La mort sûre, ode à l'amour. Cette maison, ode à l'antre bienfaitrice. Et puis, trois superbes reprises : Les gens qui doutent, d'Anne Sylvestre (également interprétée - mieux encore selon moi - par Christiane Stefanski), mais aussi Merci encore, de Bruno Ruiz, et… La quête, texte d'un certain Jacques Brel. Un délice !

2017 - "L'inespéré, entre les lignes…" - CD CDS sans référence (on suppose "21")
Entre les lignes / Quarante ans sont passés / Carpe diem / Tout l'monde le fait… / À quoi servent les poètes ? / Présence de l'amour / Je ne mens pas / Chant amérindien (sur texte) et L'inespéré / Donne, donne, donne / L'onde de la nuit / Le chant des artisans / L'arbre / La pluie sur la Bretagne / Ker Avel / Je vis (version 2017).

Hugo Benin est toujours aux manettes, avec le complice de scène, Dominique Dumont. Un disque qu'on pourrait penser nostalgique Quarante ans sont passés. Avec une reprise de Je vis, mais version 2017. Et d'autres reprises intéressantes du folklore mondial : Chant amérindien, Donne donne donne. Mais c'est vraiment un très bon cru Benin à déguster !

Quelques liens :

  • le site officiel, très beau / Possibilité de commander des CD
  • sa page sur MySpace, avec la possibilité d'écouter 4 chansons
  • une discographie quasi complète (à ce jour, il manque - bizarrement - le Vol.5)
  • une belle page sur Esprits nomades
  • un avis très intéressant d'un passionné !
  • une interview écologique
  • si vous voulez acheter des CD (et écouter des extraits, notamment de Être) !
  • à propos de sa démarche de chansons en espéranto
  • un articulet nous rappelant sa carrière… qui n'est pas n'importe quoi quand même !
  • la page qui lui est consacrée dans l'excellent Wikipédia
  • et puis pas mal de sites à trouver : dans un moteur célèbre de recherche, en mettant "Morice Benin" entre guillemets, on trouve 59 900 pages… !

 


Chansons


Textes


D'hiver